Les robes du dimanche

Les robes du dimanche

Disparues depuis longtemps les jolies robes des dimanches de notre enfance !
Heureusement, les poupées nous permettent de les retrouver car elles portaient les mêmes en miniature.
Ces tenues dominicales avaient un je-ne-sais quoi d’apprêté, cérémonieux, précieux, un chic particulier, bon enfant, bon genre dira-t-on quelques décennies plus tard.
On n’osait plus bouger de peur de se froisser, se salir, on prenait des airs de poupées sages !

La mode enfantine des années soixante et soixante-dix :
Des volants, des dentelles, des jupons en organdi, des cols claudine, des manches ballons, du zéphyr tissé-teint, du piqué, du seersucker, du velours milleraies, du plumetis …
Pas de smocks pour les robes de poupées de ce temps-là, les machines ne savaient pas les broder.

Puis vinrent des tailles basses à volants plats, des robes trapèze, des martingales boutonnées, des ceintures à boucles dorées, des pattes décoratives, des jupes à plis permanents, des écossais coupés dans le biais, et le traditionnel col blanc comme les revers des manches courtes.

Jour du Seigneur ou pas, le dimanche était le jour du repos et de l’élégance pour aller déjeuner chez les grands-parents. Si le pantalon commençait à se porter chez les filles, il était réservé à la semaine, trop osé pour le dimanche.
On s’apprêtait, cela s’appelait les apprêts du dimanche, on mettait ses beaux atours, de jolis noeuds dans les cheveux, des chaussettes blanches et des souliers vernis, ou du moins cirés et briqués au chiffon, ou aux beaux jours rafraîchis avec un lait blanchisseur qui tachait tout ce qu’il approchait.

Ces demoiselles Raynal, Bella, Gégé nous rappellent ces traditions évanouies.

5 réactions au sujet de « Les robes du dimanche »

  1. Quel dommage ! on ne peut s empecher de regretter cette période ou tout était soigné avec une sorte de prétention esthetique qui a totalement disparu hélas
    Meme a un enterrement , un baptême , les gens arrivent daun style débraillé cest un manque de respect a mon avis
    Vos poupettes sont adorables et si bien habillées !

  2. Bonjour,
    J’ai conservé dans un excellent état ma poupée Raynal 20 que je voudrais bien rhabiller, mais jen’arrive pas à trouver des patrons pour sa taille 67. Cm.
    Je me débrouille en couture, mais il me faut un patron.
    Pourriez vous m’aider ?
    Merci beaucoup.
    Cordialement
    Véronique

  3. Je ne crois pas qu’on puisse trouver dans le commerce des patrons pour poupée de cette taille. Il faudrait, à partir d’un patron pour poupée plus petite, créer un patron correspondant aux mensurations de votre poupée. Vous agrandissez et adaptez avec les bonnes mesures, vous découpez les pièces dans du papier, vous les assemblez avec du scotch et vous testez sur votre poupée. Vous voyez ainsi ce qu’il faut rectifier, quand le patron devient bon, vous le reportez sur du papier neuf. Utilisez la photocopieuse afin de couper, réajuster, sans avoir à tout redessiner chaque fois.

    1. Je vous remercie beaucoup de ces conseils’ je vais les mettre en pratique.
      Votre poupée qui porte la robe écossaise rouge avec la ceinture dorée doit être la sœur de ma Valérie !
      Tres cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *