Archives de
Catégorie : BELLA

Mode sous pressions

Mode sous pressions

Petites Bella et Gégé à la pointe de la mode

Col en pelle à gâteau, passe-montagne, fuseau fuselé, chasuble, robe trapèze, martingale bouclée, imprimé de fleurs plates, pattes d’éléphant, rayures acidulées, et la pression se glisse partout partout !

1973

1973

Les filles de 1973 ont quarante-sept ans aujourd’hui …

Elles marchaient, parlaient, s’appelaient parfois Nancy, elles portaient des pantalons et des tabliers ou des tuniques. Elles avaient les cheveux longs, lisses ou bouclés, et quand elles osaient la frange, celle-ci faisait tout le tour de la tête.

Bella

grandes poupées de 60cm, à la mode, ou dans le vent, disait-on à l’époque aujourd’hui on dit « in » ou branchées.

Le pantalon s’évasait de manière importante, procurant une dynamique supplémentaire à ces filles libérées !

Hippie

Hippie

Très décontractée la nénette !

Large pantalon de grand-père en velours, gilet bordé de mouton frisé, très frisée aussi la chevelure … allure babacool pour cette petite Bella.

Je ne sais pas de quelle année elle date, elle m’amuse simplement avec son style peace&love et sa coiffure choucroute.

En bleu céleste

En bleu céleste

Ouh, elle perd sa culotte, la petite Raynal ! Je dois restaurer l’élastique …

Cette poupée Raynal, bien stable sur ses pieds, marche et parle, elle date de 1970.

Son manteau très bien fini, avec ses boutons dorés, possède un petit col rond, blanc, amovible, qui ferme par un bouton pression. Robe blanche en piqué de coton, jupon, culotte à dentelle.

Une petite fille endimanchée, aux joues roses et rebondies, vraiment jolie !

Bonne nuit !

Bonne nuit !

Cette poupée Bella se trouve dans sa tenue d’origine. Elle ressemble à Mélanie qui date de 1984.

Elle a des cheveux d’ange.

Elle porte une robe de chambre matelassée à col châle, une longue chemise de nuit bordée de dentelle, et de petits chaussons de toile assortie.

Pipi, les dents, au lit !

Fashion victim

Fashion victim

Seventies acidulées.

Orange dynamique, vert pomme électrique

le skaï, les pattes d’éléphant

le blouson court ajusté

Deux miss en goguette et en gaieté, Bella et Raynal.

Nouvelle ribambelle

Nouvelle ribambelle

Les séries m’amusent ! Voici une petite collection de Suzie.

J’en avais trois, deux se sont ajoutées au trio. C’est la variété des couleurs dans les yeux ou les cheveux qui m’a intéressée.

Je fus heureuse de trouver une brune aux yeux bleus. Ces iris turquoise sont magnifiques mais n’allègent pas vraiment ce visage potelé.

Une nouvelle blonde, aux très beaux cheveux argentés.

Ces filles joufflues et plantureuses, solidement campées sur leurs jambes droites, ne sont pas franchement jolies mais pourtant attachantes.

Nina

Nina

Ma belle Nina est âgée d’un demi-siècle !

Poupée Bella de 1965. 60 cm. Sérieuse et concentrée.

Un manteau en courtelle, tout doublé. Une robe en nylon ciel et dentelle, très juponnée, et dessous un fond de robe bien froncé pour ajouter du volume. Des bottines en simili cuir lacées à l’arrière.

Une élégante tenue classique pour un voyage d’hiver.

Noblesse d’une korè boudeuse et chevelure abondante, d’un blond vénitien soyeux, de très belle qualité. C’était au temps où la firme Bella confectionnait des poupées solides et soignait l’implantation des cheveux. Par la suite, par souci d’économie, la confection de la chevelure fut de moindre qualité, les poupées étaient menacées d’alopécie rapide sous les assauts du peigne !

Jessyca, Alexandra …

Jessyca, Alexandra …

Ces poupées Bella des années 1971-1972 portaient une tenue en vogue bien typée, contrastée, pétillante : pantalon large ou petit short, chasuble et col roulé avec manches courtes. On n’avait pas peur des contradictions, on associait aisément le col montant et les manches courtes, le short très short et le collant bien couvrant.

La petite poupée Alexandra de 45 cm est entièrement articulée, plie ses bras, ses jambes, tourne les mains, elle est solide et se permet toutes les acrobaties. Brune aux yeux noisette ou blonde aux yeux bleus, elle fait le pitre avec son petit nez retroussé et ses fossettes.

Jessyca, de la même époque, est plus grande, 53 cm, marche, et parle. Sa tenue est proche, elle ne porte pas le short mais le pat’ d’éph’, avec la même chasuble bordée d’un biais jaune et largement échancrée sur les côtés.

Ses fossettes sont plus marquées, lui donnent un air coquin.

Ce n’est pas Jessyca qui porte la chasuble écossaise dans les tons orangés, c’est une autre poupée de la même époque qui n’a pas moins de charme. J’aime bien ces deux minettes joyeuses !

Jupe-culotte

Jupe-culotte

1980, arrivée de la mode ample.

Après les années, autour de 1970, d’une mode sanglée, serrée à l’extrême, étranglée, qui nous forçait à nous allonger sur le lit pour remonter la fermeture éclair du pantalon, les vêtements ont soudain pris le large, jouant dans les fronces, les plis, les soufflets …

Ainsi naquit la jupe-culotte au début des années quatre-vingt.

Cette poupée Bella porte une large et longue jupe-culotte à haute ceinture, agrémentée d’un petit gilet et d’une chemise qui donne à l’ensemble un petit côté masculin.

On aimait en ce temps-là voler aux paysans l’ancienne et ample chemise blanche ou à carreaux, la mode se faisait champêtre, décontractée, tournée vers la nature.

Une mode largement diffusée par la revue Cent Idées.

Cette petite poupée Gégé s’appelait Rosine, née en 1979 ou 1980.

Elle porte un large pantalon de grand-père froncé à taille haute.

Le chemisier à empiècement rond, agrémenté d’un noeud de couleur contrastée, est très large aussi.

Retour à la mode fermière, la mode baba-cool.