Elle a du chien

Elle a du chien

Finie la mode des jupes très juponnées, des corsages ajustés, des tailles sanglées de larges ceintures, l’heure des seventies glisse vers des vêtements sans entrave, vers une simplicité aussi fausse que la fourrure synthétique ou le simili cuir.

Un blouson poilu d’un rouge audacieux, un pantalon ample, un large bandeau dans les cheveux à la Brigitte Bardot …

Un souffle de liberté dans les blés mûrs de l’étourdissante chevelure de cette poupée Gégé de 1970, marcheuse et parlante …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.