En manteau

En manteau

Cette grande perche s’appelle Margareth, de marque Raynal.
Elle mesure 65cm et date de l’année 1964.

Elle porte une combinaison en maille acrylique marron, un pull à rayures blanches et vert bronze comme ses yeux, et un manteau écossais garni de vraie fausse fourrure orange.
Chapeau assorti sur une abondante chevelure blonde, et souliers Charles X.

Sa tête montée sur rotule lui permet de minauder doucement.

Cette poupée Gégé prénommée Caroline datait de 1969.
Elle collectionnait ces manteaux en courtelle de couleur unie d’un style très marqué, pompidolien.
La couleur, affirmée elle aussi, s’accordait aux tons de la robe imprimée de motifs floraux ou géométriques.

Il est très tentant de rassembler toutes ces couleurs … la collectionneuse va-t-elle rester raisonnable ?

Voici le rose shocking et le blanc neige.
Le ton rose shocking fut créé et nommé ainsi par la styliste Elsa Schiaparelli en 1937.

Ce rose s’harmonisait bien avec la bouche en coeur de la poupée.

Le manteau, tout doublé de nylon, offrait les détails du dernier cri, d’une géométrie invariablement typique de Gégé, et les boucles ajoutaient une touche clinquante, un fini luxueux.

Cet autre manteau signé Gégé Haute Couture est coupé dans un tissu vinyle molletonné, lisse, brillant, glamour.
Agrémenté d’un large col châle en maille.
De gros boutons pressions blancs témoignaient du goût pour le design High Tech de ces années soixante-dix échevelées.

Et toujours les boucles, qu’on mettait un peu partout, montées sur des pattes, des ceintures, des martingales, aussi inutiles qu’irrésistibles !

La fausse fourrure faisait fureur, mouton, vison, léopard, en ton naturel ou vivement artificiel.

Ici, Nancy de Bella porte une combinaison bleu turquoise comme ses yeux, sous un manteau en suédine beige, avec un béret en mouton pur acrylique frisé.

Manteau croisé à simple boutonnage, jolis boutons métalliques et large col rond, finitions soignées, les poches, l’empiècement de poitrine et les manches sont bordées de fourrure.

Comme le printemps arrive, je termine par un imperméable plus léger.

Laurette fut fabriquée par Bella entre 1978 et 1980.
Taille : 48cm
Joli visage fin et frais.

Pantalon en lainage pied de poule, chemisier en tergal blanc à col pointu, imperméable à col chemisier, croisé, en toile de coton mastic, chapeau rond assorti à l’ensemble.

La série télévisée Colombo battait son plein, l’imper couleur mastic du célèbre inspecteur devint très à la mode, on appelait ce vêtement Colombo.
Les poupées aussi regardaient la télévision !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *